8 explications pour tout savoir des immeubles Haussmanniens

photo de paris avec vue sur arc de triomphe




photo immeubles haussmanniens

Qui a fait l'architecture de Paris ?

Au début du XIXème siècle, Paris avec ses petites rues a encore une architecture médiévale. Cette ville est insalubre, très densément peuplée, peu lumineuse, l’air n'y circule pas, ce qui entraîne une prolifération des maladies et elle très dangereuse. L’architecture n’est pas ordonnée et il n’y a que très peu d’espaces verts.
En 1848, Napoléon III, le neveu de Napoléon Bonaparte, devient Président de la République. Il vient de passer deux années à Londres, une ville plus moderne, ordonnée et verte. Il souhaite moderniser Paris à grande vitesse afin de faire de Paris la plus belle et plus moderne ville du monde.
Pour réaliser son ambitieux projet, il s’appuie sur les services du Baron Haussmann (1809 - 1891), qu’il nomme Préfet de la Seine.

photo du mur haussmannien

Quelles sont les caractéristiques des immeubles Haussmanniens ?



Les objectifs du baron Haussmann sont d’harmoniser et d'ordonner l’architecture.
Il fixe des règles à respecter pour les immeubles Haussmanniens :
==> La hauteur d’un bâtiment Haussmannien doit être proportionnelle à la largeur de la rue
==> Les façades doivent être réalisées en pierre de taille
==> Les constructions Haussmanniennes doivent avoir la même hauteur tout le long d’une rue
==> Les immeubles Haussmanniens sont limités à six étages

La hiérarchie sociale des immeubles Haussmanniens


Le sixième étage : les combles sous les toits
Le toit est généralement en Zinc et forme un angle de 45 degrés ce qui provoque des pièces mansardées. Les domestiques et les étudiants habitent à cet étage
Le cinquième étage
A la particularité de disposer généralement d’un balcon mais uniquement à des fins décoratives, afin d’améliorer l’équilibre de la façade. Les plus modestes habitent à cet étage
Les troisième et quatrième étages
Ils disposent d’une décoration assez sobre. La petite bourgeoisie y habite.
Le deuxième étage : l’étage des nobles
La hauteur sous plafond est la plus importante à cet étage d’environ 3.2 mètres, les fenêtres sont généralement décorées et cet étage comporte très souvent un balcon en pierre ou en fer. Les plus riches y habitent.
Le première étage : l’entresol
La hauteur sous le plafond à cet étage est limitée, il est utilisé comme entrepôt pour les boutiques du rez-de-chaussée ou pour loger le concierge.
Le rez-de-chaussée : les boutiques
A l’exception des immeubles les plus bourgeois, des boutiques occupent le rez-de-chaussée.

Les plus riches se retrouvent dans les étages du bas où la hauteur sous plafond est plus importante. Ces caractéristiques sont à l’inverse d’aujourd’hui, et oui à l’époque, il n’y avait pas d’ascenseur.

Où se trouvent les immeubles Haussmanniens à Paris ?


Les percées Haussmanniennes servent avant tout à relier entre elles les grandes gares parisiennes. Les immeubles Haussmanniens sont majoritairement construits le long de ces percées mais également dans les arrondissements bourgeois de l’ouest parisien.
Le savez-vous, aujourd’hui environ 60% des logements à Paris sont des immeubles Haussmanniens.

photo des immeubles haussmanniens

Quels sont les matériaux utilisés dans les immeubles Haussmanniens ?


Le zinc et l’ardoise
Ces matériaux sont utilisés pour le toit.
La pierre comme le calcaire dur
Les avancées technologiques dans les domaines du transport, du sciage, de l'élévation dans les chantiers permettent d’utiliser des blocs de pierre, provenant des carrières françaises parfois à plus de 100 kilomètres de la capitale. Ces matériaux étaient jusqu’alors utilisés uniquement pour les monuments. Cette pierre se retrouve dans la façade des immeubles d’habitation.
La terre pour les briques
Les murs donnant sur cours restent souvent en brique et les cloisons sont bien souvent réalisées en brique creuse.
La pierre meulière
Cette pierre solide provenant de la région parisienne est très utilisée dans les soubassements d’immeubles et pour les égouts.
Le ciment
Au XIXème siècle, grâce aux progrès technologique le ciment remplace la chaux.
Le bois
Le bois est toujours utilisé pour la charpente.

Photo d un appartement haussmannien

Comment reconnaître un appartement Haussmannien


Les composants reconnaissables des appartements parisiens sont le parquet, les moulures et la cheminée.
Le parquet en bois massif
Il peut être :
A Bâton rompu : composé de petits rectangles de même longueur posés à angle droit les uns par rapport aux autres formant un V.
A point de Hongrie : semblable au parquet à bâtons rompus mais l’angle n’est pas droit, il est généralement de 45°.
La cheminée
Ce sont les radiateurs de l’époque, elles sont souvent édifiées en marbre et donnent un magnifique cachet à l’appartement.
Les moulures en bois ou en plâtre
Elles sont un signe de l’élégance des appartements Haussmanniens. On les trouve généralement aux angles du plafond, mais aussi pour décorer les portes, les fenêtres et parfois également sur les murs.

Photo des immeubles haussmanniens

Des appartements ultra modernes


Avant Haussamnn, les logements étaient sombres, étroits et l’air ne circulait pas.
Les immeubles Haussmannien ont une forme en L ou en U, agrémentés d’une cours d’intérieur, ils disposent également de grandes fenêtres afin de faire circuler l’air.
Ces immeubles sont collés les uns aux autres ce qui permet d’avoir une perte d'énergie minimale.
Ils bénéficient du comble du luxe de l’époque, à savoir de l’eau courante et du tout-à-l’égout, ce qui permet de disposer de ses propres toilettes dans son appartement.

Photo du tableau sur les immeubles haussmanniens

Des immeubles pour les riches


Le succès des immeubles Haussmanniens n’est plus un secret. Ces immeubles sont admirés par des millions de touristes chaque année, souvent copiés mais jamais égalés. Ils sont associés à Paris, la ville lumière.
Au XIXème siècle, ces appartements modernes en pierre de taille ne sont pas accessibles aux familles les plus modestes. Ces dernières se retrouvent obligées de quitter Paris pour s’exiler en Banlieue dans des taudis entassés les uns sur les autres et ne bénéficiant pas des progrès technologiques de l’époque, pas d’eau courante...