La marché des Enfants Rouges

 entree marche des enfants rouges

Le marché des enfants rouges est créé, en 1625, ce qui fait de ce marché le plus ancien de la capitale. Nous allons voir ensemble, les origines de sa construction, l'origine de son nom, ses nombreuses transformations, ses commerçants, puis son sauvetage d'une démolition.

Une population parisienne croissante au 16ème siècle

photo de paris au XVIe siècle

Pendant le XIVe et le XVe siècle, la population française n'augmente pas à cause de la guerre de 100 ans qui voit s’affronter la France contre l’Angleterre de 1337 à 1453, et les grandes épidémies notamment la peste noire qui a décimé de 30 à 50 % des Européens en seulement cinq ans (1347-1352). Le XVIe siècle est un siècle de paix, qui voit la population française augmenter rapidement notamment la population parisienne.

Une urbanisation croissante du marais au 16ème siècle

photo de la place des Vosges

Pendant ce siècle, des terrains vont se libérer dans le Marais. François 1er vend l’immense hôtel Saint-Pol et des religieux vendent un important terrain agricole dans le Marais. Sur ces nouveaux terrains, de nouveaux logements se construisent. On notera notamment l’édification de la Place Royal entre 1607 et 1612 qui deviendra plus tard la place des Vosges. Cette place attire les aristocrates qui se construisent de magnifiques hôtels particuliers à proximité.

1615 : la création du plus vieux marché de Paris : le petit marché du Marais

photo du legumes du marché des enfants rouges

Les nouveaux habitants du marais ont besoin de se nourrir. Louis XIII demande la création d’un marché à deux de ses commissaires Sulfice Richard et Jean Duflos. Les deux commissaires trouvent le terrain idéal qu’ils achètent à un notable de l’époque. Ce vaste terrain se trouve à l’angle des rues de Bretagne et de Berry. “Le Petit Marché du Marais” nait en 1615. Il est installé sous une halle en bois reposant sur seize piliers en chêne réalisé par Perceval Noblet, le maitre charpentier du roi. Ce marché est équipé d’un puits (à cette époque l’eau courante n’existait pas), d’étaux de boucherie et d’une fosse à purin. Dans ce marché, on stockait des aliments du quotidien. En 1772, on nommera le marché “marché des enfants rouges”

Pourquoi ce marché s’appelle le marché des enfants rouges ?

photo de la devanture du marché des enfants rouges

En 1536, la soeur de François 1er, Marguerite de Valois, fonde un orphelinat pour accueillir les orphelins. Ces enfants sont appelés les Enfants de Dieu. Ils sont habillés de vêtements rouges, symbolisant la charité chrétienne. À cause de ces vêtements, les Parisiens de l’époque les appellent les enfants rouges. En 1772, l’orphelinat est contraint de fermer. Les enfants sont transférés à “l'hôpital des Enfants-Trouvés” de l’ile de la Cité. L'hôpital des Enfants-Trouvés est une institution religieuse qui aide les enfants déshérités et abandonnés. En souvenir de ces enfants, on baptisera ce marché “Marché des Enfants Rouges”.

1772 : agrandissement

photo de restaurants du marché des enfants rouges

En 1772, le philanthrope, Geoffroy d’Assy en devient le propriétaire. Il va se charger de l’agrandir et de l’équiper en créant un réverbère en son centre et une fontaine, indispensable aux divers commerçants. Geoffroy d’Assy sera guillotiné suite à la Révolution française. Ce marché sera repris par ses héritiers. En 1912, le marché des enfants rouges est vendu à la Ville de Paris. On y installera une étable qui sera nommée plus tard la “Vacherie”. Elle va comprendre 12 vaches qui vont donner leur lait jusqu’en 1914. Ce marché est inscrit à l’inventaire de Monuments historiques depuis 1982.

1994 : le projet de démolition du marché des enfants rouges.

photo de parking

Le maire du 3e arrondissement de Paris, Jacques Dominati (UDF), juge ce marché trop vétuste et souhaite en faire un parking de sept étages avec une crèche au rez-de-chaussée.
Les habitants du quartier sous l’impulsion du cinéaste, Bertrand Tavernier, se mobilisent pour sauver ce marché de 1615. Aux élections municipales de 1995, le candidat socialiste, Pierre Aidenbaum, s’engage s’il est élu à sauver et réhabiliter le marché des enfants rouges. Il sera élu et sauvera ce marché de la démolition. Ce marché va rouvrir en 2000 et connaitra un succès.

Un marché cosmopolite et convivial

photo du restaurant morocain situé sur le marché des enfants rouges

Ce petit marché s’étend sur seulement 2000 m2 et comprend 20 enseignes avec des saveurs du monde entier. Il y en aura pour tous les goûts.
Un traiteur libanais
Alain Miam Miam et ses énormes sandwichs à base de produits locaux, un délice. Attention, il y a bien souvent plus d’une heure d’attente dans cette sandwicherie
AMIn Épicerie fine italienne.
Pizza Mario
Restaurant traiteur afro, antillais et cajun : avec ses Ti punch
Mangiamo italiano - traiteur italien
La Petite Ferme d’Annie (du fromage de chèvres, miles et des confitures bio de Corse)
Traiteur marocain avec son délicieux thé à la menthe
Restaurant Japonais Taéko
Arômes et Cépages : ventes de vin au détail
Mario sarl : fruit et légumes
Deux fleuristes : Mimi Magasin et Faroni
Ferme de Mésenguy du Marché des Enfants Rouges : des produits artisanaux principalement de la viande de porc en terrine, rillettes ou confis
Une poissonnerie Pleine Mer
L’Estaminet des Enfants Rouges à Paris (Restaurant traditionnel français avec des assiettes de fromages et charcuterie )